Carnet de route

Traversée Saint-Lary - Barèges - SKR

Le 09/02/2017 par THOMAS Michel


Pas de transport collectif - le fourgon est parti dans les Alpes et il est  cassé. C'est donc avec les moyens du bord et la disponibilité de Marie et de Stéphane que nous avons pu entreprendre cette traversée.
Un Palois en la personne de Gérard s'était joint à notre équipe de 3 Lourdais.
Départ à 07h45 de Lourdes direction Saint-Lary.  Tout le monde est en avance: super.

Montée à Espiaube sans chaîne pour nous sur une route légèrement blanchie. Déblocage difficile d'un porte-skis rétif, une clé tordue et après réchauffage par des mains expertes, les skis sont enfin disponibles. Marie peut s'en retourner pour déposer le véhicule à Barèges. Un grand merci donc à notre conductrice bénévole.
Passage à la billetterie pour prendre des aller-simples pour le télécabine  du col de Portet : j'ai dû subir un véritable interrogatoire pour enfin obtenir contre monnaie sonnante et trébuchante les précieux sésames en plastique
Les portillons d'accès à la remontée resteront totalement insensibles à ces morceaux de plastique et nouvel interrogatoire - difficile - de la préposée pour franchir ces derniers mètres. En bref, à Saint-Lary, il faut vraiment montrer patte blanche....
Embarquement avec nos sacs à dos, départ et arrêt de la cabine 30 mètres après la gare de départ. Nous pensons entonner la chanson 'Etoile des neiges' mais la ligne redémarre et nous arrivons enfin sains et saufs au Col de Portet  à 2214 m où les employés de la gare débarquent fort aimablement les skis des passagers.
Il ne nous reste plus qu' à espérer que le chat noir est resté dans la vallée.
Test DVA, briefing; le BRA est à 4, l'itinéraire initial passant par 4 cols va certainement passer à la trappe....
Top départ pour une longue journée: on commence par une descente et  le fond de l'air est frais; au milieu de nul part sur le domaine skiable , peautage pour une remontée entre les téléskis sous le soleil et dans une bonne trentaine de centimètres de neige fraîche un peu travaillée par le vent.
Arrivée sur la ligne de crêtes de Graoulès Blanques dominant le lac de l'Oule : premier point de décision.
La sagesse nous recommande de ne pas tenter le diable et de ne pas prendre l'itinéraire initial au point 2415 sous le Pichaley avec un départ à plus de 40°. Ce sera donc un plus long et nous descendons une belle pente à 30° parsemées de pins à crochets et de nos signatures au-dessus du lac de l'Oule.
Repeautage vers 2100 m pour rejoindre le refuge de Bastan. On rejoint une trace de raquettistes qu'on suit plus ou moins - leurs virages sont parfois très courts - pour arriver au refuge dans un décor de rêve. Soleil, neige, givre accroché aux pins et bonne humeur persistante ne nous font pas oublier ce maudit chiffre 4 du BRA . Pas de col de Bastanet, ni de Hourquette de Caderolles et de Hourquette Nère pour aujourd'hui mais une litanie de lacs : Inférieur, du Milieu, Supérieur, du Bastanet, laquet de Coste Oueillère, du Gourguet sur notre route vers le Col de Barèges.
Après un bref casse-croûte au refuge et un brin de causette avec les raquettistes, remontée vers les lacs de Bastanet. Dépeautage pour une descente magnifique dans la sapinière parfois dense de  Bastanet qui nous permet de peaufiner notre approche du slalom.
Au fond du vallon sur le GR, repeautage pour remonter au hideux abri de Port-Bielh. - comment peut-on laisser un tel tas de ferraille peint en rouge dans ce paysage de rêve ? - et le plus important, petite pause avant la dernière montée au col de Barèges.
Montée avec de beaux faux-plats puis la belle combe sommitale où le groupe  signera de beaux zigzags inités par Stéphane.
Ouf ! Fin des montées en peaux de phoques à notre point culminant du jour à 2469 m. Le Pic de Gourguet qui figurait dans notre plan initial ne recevra pas notre visite aujourd'hui : ses pentes bien brillantes ne nous y incitent pas et le timing non plus.
Dépeautage pour entamer la longue descente vers le parking de Tournaboup avec une neige parfois piégeuse pour certains, des traces directes pour prendre de la vitesse et des gamelles, un  peu de poussette avec les bâtons sur quelques faux-plats, deux petites remontées en escalier ou en canard et nous voilà arrivés au terme de cette belle journée à Barèges.
Sur notre parcours, à part le groupe de raquettistes du refuge de Bastan, nous n'avons croisé personne ; aucune trace sur Dets Coubous, 2 traces de descentes versant Est de La Touatère, quelques traces venant du Pas de la Crabe.
Concernant la neige : peu de départs spontanés en versant ensoleillé et  de faible ampleur., des accumulations de neige fraîche  parfois importantes  sous le vent 50 à 60 cm sous le col de Barèges reposant sur une croûte dure.

Les liens vers les photos :

https://photos.google.com/share/AF1QipMHmLDMUKLk3CSqxk5VY478ePKbIcakdmDfNNcir1pCk-uEJlm4dZgbo2LR8tlRhg?key=XzNtTElBUm5jWXVMbjFOWHgzQWhfUjVqN3ZNWnVB

https://photos.google.com/share/AF1QipM0ctEbKfIo1gLZu6ZA2mcdVkWf5Vpa4nM9YLD18J5g-zohXG9fcKwCSPfVx5U2Pw?key=Y1J1NXhnVm5IeGVjRUtHR3ZmdkJOd1FfSXl2NExn

Le lien de la trace :

http://www.visugpx.com/FaYSDrnVkQ

A la prochaine.





 







CLUB ALPIN FRANCAIS LOURDES CAUTERETS
1 PLACE DE LA REPUBLIQUE
RESIDENCE LE LAVEDAN
65100  LOURDES
Contactez-nous
Tél. 05 62 42 13 67
Permanences :
mercredi et vendredi de 16h00 à 19h00
Agenda