Carnet de route

Pic de l'Oussouet

Le 03/02/2010 par Ara Jean-Thomas

La Dernière Séance ou CR de la sortie au Pic de l’Oussouet du mercredi 3 février.

 

Germs s/l’Oussouet 8h : nous voilà prêts à démarrer notre randonnée à ski du mercredi. Pour moi elle a un goût particulier puisque c’est la dernière sortie que j’organise –dans quelques jours je prends mes quartiers d’hiver au pied du Vignemale-  je la souhaite donc aussi belle que possible !

 

Les acteurs de cette pièce sont des habitués des représentations du mercredi : Emilie, Michel et Jean sont bien présents, il manque cependant les Claude, Claudine, Isabelle, Anne, Fabrice et Valérie (co-organisatrice de cette activité en semaine).

Nous aurons la chance d’assister au levé du soleil pendant nos préparatifs matériels : Victor Hugo n’aurait pas été insensible à cette magie purificatrice de la nature, suspendus entre ciel et terre, nous nous délectons de cette lumière matinale qui vient baigner la cime du Montaigu, puis des Gabizos (montagne sacrée de le tribu Thivel).

 

La piste menant au col de Curet, copieusement enneigée, nous permet de monter à skis sans toucher le moindre caillou en profitant de la profonde trace laissée ces derniers jours par une meute de randonneurs, sans doute déchaînés et galvanisés par les conditions de neige idylliques. Nous avions bien vu sur internet quelques récits dithyrambiques faisant comprendre que les jours précédents les conditions de neige étaient idéales dans ce secteur…… Mais aujourd’hui qu’en sera-t-il ?

Pour le moment nous chauffons nos muscles sur les premières pentes, les appareils photos sonten action pour retenir au mieux l’incroyable panorama qui se déroule devant nos yeux.

Le col atteint nous rallions la belle cabane en pierres, meublé d’une imposante table, d’une superbe cheminée, mais curieusement d’aucun équipement –même sommaire- pour passer la nuit, on vient en ce lieu pour faire ripaille !     

Le cheminement ne pose pas de problème particulier il suffit, à partir du col, de suivre la crête en direction du gigantesque Montaigu, véritable Cervin local.

La neige est bien irrégulière, alternant entre sastruggis et zones glacées près de la crête, puis plus bas de la belle poudreuse…..

L’ascension du Cuq Crémail nous fait découvrir d’amples champs de neige, des corniches énormes ourlent toute la crête, attestant de l’intensité du vent. Pour l’instant nous sommes seuls dans le  massif mais cela ne devrait pas durer : deux silhouettes sont déjà visibles à la sortie de la forêt très loin dans le bas.

Regroupement sur le Cuq avant d’entreprendre la redescente – 100 m environ- vers le col du Roc, puis la rude montée pour prendre pied sur la longue crête conduisant au pic de l’Oussouet.

A partir du col plus la moindre trace, rien que de la neige vierge, des espaces infinies que nous foulons délicatement de nos spatules. Il faut contourner quelques ressauts rocheux qui émergent de la crête sans s’approcher excessivement des immenses corniches qui surplombent le versant de Labassère. La vallée de Gazost est d’une grande sauvagerie avec ses forêts noires qui montent jusqu’à 1500 m environ.

Casse-croûte au sommet, dépotage et direction les belles pentes qui descendent vers le fond de vallée, nous remettrons les peluches pour revenir ! On est comme des chiens fous dans cette neige qui nous laisse flotter avec nos skis, aucun effort pour la skier, on tourne d’un simple mouvement de tête ! L’inclinaison générale de la pente augmente peu à peu, la prudence nous rappelle à l’ordre et nous arrêtons notre farandole de virages devant une somptueuse corniche.

Au-delà un gros toboggan s’ouvre qu’il ne serait pas raisonnable d’emprunter ce jour……C’est reparti vers la crête et le sommet du Cuq où une nouvelle descente endiablée nous attends avant une  remontée pépère -toutes ventilations ouvertes- jusqu’à la cabane de Curet! Faute d’amateurs pour une 3eme descente, nous repassons le col pour le retour à la case départ, avec une cerise de taille sur le gâteau : une combe nord bien froide sous le col, dont la neige légère va nous délecter une fois de plus, avec en prime un parcours en sous-bois magnifique.

Seul bémol au tableau : le bar de Germs est fermé, il nous faut patienter jusqu’au club pour the famous beer d’after summit !

 

A l’année prochaine si les dieux du ski veulent bien !

 

 

 

 

 

 

 







CLUB ALPIN FRANCAIS LOURDES CAUTERETS
1 PLACE DE LA REPUBLIQUE
RESIDENCE LE LAVEDAN
65100  LOURDES
Contactez-nous
Tél. 05 62 42 13 67
Permanences :
mercredi et vendredi 16h00 à 19h00
Agenda