Carnet de route

Randonnée: les crêtes du Pibeste

Le 09/08/2009 par Contrault Valérie

La gestion des aléas climatiques....


Samedi 8 août au soir, les téléphones s'affolent. La météo de dimanche n'est pas des plus encourageante et n'est pas du tout en accord avec la sortie prévue par Jean-Marie sur les pics d'Estaubé.

Changement de programme et grosse diminution du groupe : la destination sera les crêtes du Pibeste. Le rdv est donc pris pour trois téméraires à 7h30 au club : Jean, Jean-Marie et Valérie (votre rédactrice du jour).

Départ du club avec deux voitures, premier arrêt au parking d'Ouzous pour la dépose de la première voiture. 8h30, Col des Spandelles, le ciel laisse passer quelques ombres bleutées, et le soleil nous lance quelques flèches lumineuses.

C'est parti, les blablas des uns et des autres couvrent la traversée de la forêt jusqu'au col d'Ansan. Jean-Marie donne un coup d'accélérateur, et nous voici en un temps record sur le Soum de Granquet. Rien, nous ne voyons rien, les trouées bleutées sont passées au gris. GPS et boussole en marche, cap à l'est.

Soum de Las Escures, un troupeau de mouton nous accueille. Les flèches lumineuses sont remplacées par des gouttes mouillées. Par temps clair, le tracé doit être évident, mais là pour le coup tout est obscur. Nous nous engageons dans la descente de Las Escures à tâtons. Sur le replas entre Las Escures et le Soum de Conques, nous décidons de laisser les crêtes et de rester sur la courbe de niveau. Passage sous le Soum de Conques et le Soum d'Andorre. Une éclaircie, nous en profitons pour faire un repérage visuel et aussi pour faire une pause casse croûte. Ventres pleins, rayons timides de soleil, c'est reparti. Passage rapide à la cabane d'Andorre. A la lisière de la forêt de Laurouse, après avoir traversé un champ de fougères géantes, questionnement ! Que fait-on ? Nous rejoignons la piste pour Salles ou nous visons le col à gauche du Soum Det Mont ? Le ciel est plus clément, il fait même très chaud, allez, direction le col. Au col, nous voyons la voiture. Le village de Salles est juste au-dessus. Je suis cuite alors les garçons dans leur grande bonté décident de rejoindre Salles par la route forestière, avant il reste une descente dans, de nouveau, des énormes fougères. A Salles, il reste un km pour rejoindre Ouzous.

Pour un tracé initial, toutes crêtes vers le Pibeste, il y a eu gros décalage, que l'on peut ranger dans LES BUTS !!!!! Un but au Pibeste, jolie performance !

Les trois téméraires ont quand même le sourire et prennent rdv pour reprogrammer cette traversée.

16 km, 900 m +, 1700 m -, 7h.







CLUB ALPIN FRANCAIS LOURDES CAUTERETS
1 PLACE DE LA REPUBLIQUE
RESIDENCE LE LAVEDAN
65100  LOURDES
Contactez-nous
Tél. 05 62 42 13 67
Permanences :
mercredi et vendredi 16h00 à 19h00
Agenda