Carnet de route

SKR: Séjour autour de Wallon

Le 31/03/2013 par le groupe

A la section raquette nous ne sommes pas à un paradoxe près, aussi le we de clôture de la section raquette s'est fait à ski de rando puisqu'il n'y avait que des polyvalents (ça devait bien arriver avec ma manie de pousser les raquettistes vers le ski de rando), et motivés avec ça car lorsqu'en milieu de semaine j'ai fortement évoqué l'idée d'annuler à cause du mauvais temps je me suis fait traité de pessimiste ! Merci donc aux optimistes car ce week-end de Pâques s'est fort bien passé, nous avons géré au mieux le temps, les conditions nivologiques et les soirées au refuge.

Merci à tous les participants pour leur bonne humeur permanente et merci à Jean-Marc et Jean-François pour leur participation très active à la réalisation de la trace.

Jean.


Merci pour ce fabuleux we avec vous tous!!!
Franches rigolades, beaux moments partagés, expérience à réitérer!!!
Grâce à vous, j'ai enfin pu tester les raquettes qui glissent à la montée comme à la descente!
Au plaisir pour de nouvelles expériences!!!

Suzanne

 

- Ce week-end de Pâques, nous nous sommes incrustés (Suzanne et moi) à la dernière sortie de la saison des raquettistes qui pour le coup étaient .....à ski de rando ?
Le plan semblait paradisiaque : trois hommes, trois belles femmes, un refuge perdu dans la montagne, quelques bouteilles de vin et une météo qui donne envie de rester blotti au chaud. Tout était envisageable...
Mais finalement les chambres n'étaient pas mixtes et surtout les lits étaient superposés.
Du coup on a fait de la montagne, skis aux pieds et crampons\piolet sur le sac.
- Le samedi après-midi, nous avons pris un but sous le sommet du pic de l'Affront mais une belle neige toute fraîche nous a régalé à la descente.
- Un beau soleil est apparu le dimanche, nous sommes donc montés voir l'Alphonse Meillon, tout le monde a bien suivi sur cette belle course plutôt engagée. Je m'y suis fait une grosse frayeur en cassant une corniche sur la crête sommitale, ça m'apprendra à suivre des skieurs inconscients.
- Le lundi matin nous sommes allés (sous des bourrasques de neige) nous promener au lac Nére et l'après-midi nous sommes redescendus en skating jusqu'aux voitures.
- Bref,  Jean nous avait encore organisé un séjour aux petits oignons ; Jeff  est toujours aussi bon pour mettre l'ambiance ; et les filles ont illuminé notre week-end de leurs larges sourires, de leurs coups de soleil et de leurs belles ampoules.
Des sorties raquettes comme celle-là, je voudrais bien en faire plus souvent."

Jean-Marc.

 

Du bonheur en bonus ...

Ah, ce week-end de Pâques 2013 !!!!  Un week-end qui brillera longtemps dans mes yeux ... Et dire qu'il a failli être annulé par un « étonnant » excès de pessimisme de la part de notre super encadrant et une certaine crise de confiance en ces Mr de la Météo. Heureusement, quelques mails de la part des plus optimistes ont suffi à remettre au programme ce traditionnel week-end de clôture de la saison raquettes, tant attendu par les habitués.

Donc, ce week-end de Pâques, ... c'est l'histoire de 3 gars et 3 filles qui partent skis aux pieds 3 jours et 2 nuits en montagne, ... c'est l'histoire d'une belle harmonie au sein du groupe, ... c'est l'histoire d'un échange simple et naturel avec la montagne.

Le 1er jour, c'est au Pic de l'Affront que notre échange commence avec les éléments naturels. Ce jour-là, la montagne aura le dernier mot, en nous faisant un affront, la pente finale juste sous le sommet étant bien trop chargée et le vent devenant de plus en plus fort. Le lendemain pourtant, nous repartons le c½ur léger et décidé. Au fil des heures, le ciel lèvera son voile blanc pour se colorer d'un bleu intense et pur. La montagne nous dévoilera alors ses plus beaux atouts, et notamment l'objectif du jour, un « mamelon » aux formes arrondies et régulières qui se dresse vers le bleu du ciel : le Pic Alphonse Meillon. Mais malgré la beauté des lieux, la montagne n'en reste pas moins menaçante. Ce n'est pas Jean-Marc qui viendra me contredire. Fort heureusement, ce jour-là, sa bonne étoile l'a protégé : c'est sans doute l'étoile d'Alphonse Meillon, ce pyrénéiste accompli, cuisinier et géographe, maire de Cauterets et membre du CAF (adhésion en 1887), qui a donné son nom à ce magnifique sommet, le Pic Sud de Chabarrou (2929m). De là-haut, nous profitons d'un magnifique panorama sur toute la chaîne des Pyrénées Centrales et il suffit de se pencher un peu pour saluer et embrasser le Vignemale.  Ce soir-là, le plaisir de se retrouver tous ensemble au refuge à l'heure de l'apéro n'en sera que plus fort et la motivation pour poursuivre l'aventure sera décuplée. Au petit matin du 3ème et dernier jour, alors que « Dame Nature plume les oies », notre irrésistible envie de taquiner les éléments naturels est encore mise à rude épreuve. Eh oui, la montagne est bien joueuse et nous la laissons à nouveau maître des lieux au dessous du Lac Nère. Notre sagesse sera largement récompensée par une douce et agréable descente dans la poudre. Et c'est avec une perceptible boule dans la gorge que nous regagnons le Pont d'Espagne puis la Vallée. Trop dur de se quitter comme ça, alors, une partie de l'équipe prolongera ce super week-end dans les bulles chaudes des Thermes de Cauterets, puis devant les bulles de la « petite mousse » des gaves. Bien après le coucher du soleil, le chant du Loriot sonnera la fin de la soirée.

Je crois que vous l'avez bien compris, ce week-end de Pâques avait un goût particulier, comme un goût tendre de chocolat, ... c'était que du bonheur ... naturellement et simplement partagé !!!

Alors, un grand MERCI à toute l'équipe pour la bonne humeur constante. Merci à Jean (le Grand) pour cette organisation brillante dans l'improvisation, et Merci à nos 2 Jean composés (Jean-Marc et Jean-François) pour leurs efforts et cette application à nous faire de belles traces....

Et désolée d'avoir été un peu longue mais la montagne n'est pas seulement un havre de paix, c'est aussi une source d'inspiration intarissable, propice aux échanges et aux belles rencontres.

Alors vivement la prochaine sortie ...

Sophie

 

Malgré le pessimisme de certaine personne, nous somme 5 optimistes et 1 pessimiste à partir pour le refuge de wallon, après une montée au refuge neigeuse nous profitons de belles éclaircies pour aller à l'assaut de l'affront. Le dimanche on profite d'une magnifique journée printanière pour faire l'ascension du pic d'Alphonse Meillon. Et pour le troisième jour le mauvais temps était de la partie du coup alors petite montée au lac Nère pour profiter d'une dernière belle descente avant de retrouver la civilisation. 
L'ambiance était vraiment excellente on a bien profité de notre bonne humeur autant pendant les sorties que pendant le temps passé au refuge. Merci à vous tous pour ce week-end magique et heureusement qu'il y avait des optimistes!!!  

Jean-François

 

Après une longue attente, le we de clôture de la saison raquette arriva.

Une pessimisme aigu de notre super encandrant (qui ne voulait pas nous emmener dans des conditions trop hivernales à cause d'un monsieur météo très incertain sur les chances de beau temps) fut guéri à coup de mails de sur motivation de la part des équipiers, encore merci Jean d'avoir cédé ;-)

RDV 8h au club samedi matin, nous partons grand sourire aux lèvres sous un ciel menaçant de nous tomber sur la tête. Nous rejoignons d'abord le refuge Wallon pour manger et alléger les sacs, ouf !

Dehors la neige tombe toujours, nous ressortons quand même l'après midi en direction de l'Affront, le ciel bleu apparaît soudain, la balade s'arrête a l'épaule de l'Affront, a cause d'une corniche menaçante. Le retour à ski, que du bonheur même si les cuisses chauffent, la neige est douce et amorti bien mes chutes, la dernière d'ailleurs magistrale que Jean a vu venir sans être assez rapide pour dégainer l'appareil photo !

La soirée au refuge est à l'image du séjour, chaleureuse, conviviale et ... arrosée !

Le lendemain nous partons à l'assaut du Pic Alphonse Meillon après l'affront d'hier...Un ciel bleu, une vallée du Marcadau magnifique, personne autour de nous, le rêve...

La montée est longue, le petit « mamelon » se révèle finalement être une belle et dure montagne qui réserve quelques surprise, Jean Marc ne dira pas le contraire ! Le sommet se gagne en crampons, une bise au Vignemale, impressionnant voisin. Le début de la descente se fera à pied puis les skis chaussés c'est dans une neige un peu lourde puis plus bas bien fraîche, et encore plus bas complètement soupasse (c'est ça aussi le ski de rando !)

Petite pause pique nique et on rentre à Wallon. Apres 2 jours à ski sans douche Suzanne et moi ne résistons pas à l'appel du magnifique bassin d'eau cristalline du gave d'Arratille ...

Une bonne bière pour récupérer, une autre soirée mémorable, loin de tout,  loin du monde qui continu de tourner, personne ne veut admettre que demain est le dernier jour et le retour a la civilisation.

Le lundi matin, nous partons sous la neige en direction du Lac du Pourtet, motivés à prendre un dernier bol d'air avant de rentrer. Après quelques corrections de l'itinéraire, on croise un isard qui nous snobe d'en haut, et on retrouve la route du col du Pourtet, la purée de pois descendant très vite, nous faisons demi tour et rentrons dans de la neige de rêve, tout le monde se fait plaisir, Jean- Marc et moi-même allons même faire une bise de loin à un sapin !

Le retour en skating du refuge au Parking du pont d'Espagne est pour moi le passage le plus drôle (enfin pas sur le moment !), ne maîtrisant pas du tout le pas du patineur !!

Un week-end de rêve avec une équipe géniale et une montagne magnifique ...

Aurélia.

Photo: http://picasaweb.google.com/lourdes.ffcam







CLUB ALPIN FRANCAIS LOURDES CAUTERETS
1 PLACE DE LA REPUBLIQUE
RESIDENCE LE LAVEDAN
65100  LOURDES
Contactez-nous
Tél. 05 62 42 13 67
Permanences :
mercredi et vendredi 16h00 à 19h00
Agenda