Carnet de route

Raquettes: Pic de l'Aiguillette

Le 03/12/2011 par Camille

Eh oui les inconscients sont revenus ! au grand dam de notre accompagnateur Jean...

Nous voilà donc partis pour une nouvelle sortie raquettes qui cette fois-ci s’effectuait dans la Vallée d’Aure. Pendant le voyage, des choses étranges se sont passées. Je n’ose le dire…J’étais dans une voiture où le chauffage avait été oublié mais pas la ventilation… avec des bruits bizarres, sans me douter que dans l’autre voiture, ses occupants désignaient la personne qui allait narrer cette sortie raquettes. Et ce fût moi comme de par hasard! Un bizutage pour les nouveaux ? Vous savez que c’est interdit de nos jours. Je ne vous dénoncerai pas et pire je me prête au jeu pleinement.
 
Nous nous sommes arrêtés à l’entrée du tunnel de Bielsa. Les inconscients avaient tous en tête leurs précédentes sorties et nos quelques loupés… oserai-je les citer, … non pas celles-là… je veux continuer à venir à ces sorties, désolé pour ceux qui auraient aimé les connaître… J’avais un léger pressentiment : aurais-je oublié quelque chose ? Est-ce mon tour ? Jean s’était fait une liste et l’a suivi jusqu’au bout cette fois-ci (oups).
Chacun s’observait pour connaître l’oubli de la sortie ! Les raquettes étaient sur nos sacs, chacun avait son DVA, son repas, ses 4 couches de vêtements… Pas d’oubli ? Super ! Un exploit !
 
Après s’être couvert jusqu’au cou, nous voilà partis avec un rythme régulier dans une neige de type « sucre glace ». Au bout de 10 minutes, nous avons enlevé le superflu de vêtements et Jean nous a montré le Pic de l’Aiguillette dans ces termes : « vous voyez ce dôme, c’est là où nous allons».
Nous avons fait un petit détour à la station météorologique, petites explications techniques, l’heure de l’encas surtout… Puis nous sommes remontés presque tout droit vers les crêtes avec à la fin quelques petits cailloux à escalader… Technique du « comment se débarrasser des bâtons pour escalader » nous a été expliquée par Jean. Certains l’écoutent, d’autres font à leur façon (cf photos). A chacun son style !
Arrivés au Col de l’Aiguillette, nous avons vu la petite colline qui s’appelle le Pic de l’Aiguillette, mais… ça ne ressemblait ni à une colline ni à un dôme… mais à un Pic (comme son nom l’indique d’ailleurs). Petit et rapide pique-nique.
 
L’ascension du Pic s’est faite dans le silence et la prudence car le sucre glace était devenu un peu plus épais. Jean s’est retourné et nous a demandé d’assurer tous nos pas… Ok… Effectivement à notre droite, nous pouvions voir une jolie petite pente qui s’offrait à nous ! Pendant la montée, je me disais… il va bien falloir descendre du Pic et par le même chemin (car une camarade était restée au col, pas folle la guêpe !). La descente va être beaucoup plus rude. Aïe, moi qui adore les descentes, je vais être servie !
Arrivés au Pic, nous avons tous fait un 360° et admiré ces si belles montagnes, avec celle-là qui s’appelle « machin » et puis cette autre qui s’appelle « trucmuche », dixit Jean. Et nous voilà repartis face à la descente, je laisse filer tout le monde, quelques courageux sont restés derrière moi, désolée pour eux. Je n’en menais pas large avec à droite une sacrée pente et à gauche une autre sacrée pente. Mon tibia se souviendra de ma chute qui ne m’a pas été fatale pour moi je vous rassure ! Je crois sans mentir que la montée a été plus rapide que la descente. La prochaine fois, j’amènerai un parapente pour éviter toutes ces descentes, surtout celle-là. « Ah si j’avais su … je saurai … venu quand même ! » Inconsciente certainement !
De retour au col, mon visage s’est détendu, aidé par un bon petit café de JF, merci ! et une bonne cigarette pour me remettre de mes émotions.
Arrivés aux voitures, il nous manquait une seule chose : se mettre autour d’une bonne table pour faire le débriefing. Nous avons eu du mal à la trouver mais nous l’avons trouvée !!! Nous ne lâchons rien !
 
Ah oui détail important que j’avais oublié de signaler. Nous avons porté nos raquettes sur nos sacs mais jamais aux pieds… La 1ère fois, elles sont restées dans la voiture et nous les avons regrettées. La 2ème fois, nous les avons vraiment mis aux pieds (un exploit mais qui a été de courte durée…mais nous étions contents quand même). La 3ème fois, nous les avons portées sur nos sacs et nous les avons maudites… Ah raquettes, quand tu nous tiens !

Vivement la prochaine sortie pour connaître les nouvelles aventures des inconscients et de son accompagnateur qui n’en est pas moins inconscient !! Rendez-vous au prochain épisode… Qui veut s’inscrire ?

photos: http://picasaweb.google.com/lourdes.ffcam
 







CLUB ALPIN FRANCAIS LOURDES CAUTERETS
1 PLACE DE LA REPUBLIQUE
RESIDENCE LE LAVEDAN
65100  LOURDES
Contactez-nous
Tél. 05 62 42 13 67
Permanences :
mercredi et vendredi de 16h00 à 19h00
Agenda