Carnet de route

Randonnée: Piméné par arête Ouest

Le 02/07/2011 par Valérie Contrault

Sortie initialement organisée par Jean-Marie, ce dernier ne pouvant pas en assurer l’organisation, c’est avec plaisirs que je prends sa suite.

Oups, après un mauvais passage de consignes et après avoir attendu 20 minutes au club des inscrits non inscrits, nous rejoignons avec un peu de retard le RDV du parking des pompiers. Re oups, à cause du retard accumulé nous franchissons le panneau Gavarnie à 8h03. 3 minutes de trop qui nous coûterons le parking payant.
8h20, nous laissons le village de Gavarnie pour rejoindre le Piméné par un itinéraire peu fréquenté. Etonnamment le sentier a été très récemment entretenu. L’explication arrive rapidement, un jardin botanique a été créé à 4€50 l’entrée (Gavarnie nous étonnera toujours !) La suite du sentier redevient bien sauvage. Les iris sont là et le bleu violet éclate au milieu du vert tendre des prairies.
La fraicheur du sous-bois nous permet d’aborder sereinement la montée « dret dans l’pentu ».
Aux granges, Evelyne sort les jumelles pour partir à la recherche du groupe d’Yves, qui se trouve dans la NO des Astazous. Il y a du monde au départ de l’arête.
L’arrivée à la cabane d’Alans est l’occasion de faire une pause bien méritée. Deux jeunes gens y ont passé la nuit et ils y ont tellement bien dormi qu’ils n’ont pas entendu leur réveil et  que leur départ prévu pour 7h a pris beaucoup de retard car il est déjà 9h.
Dernier passage herbeux avant de rejoindre l’arête où la progression alterne entre randonnée pentue et escalade légère.
Cette arête doit être un point de rassemblement de vautours car elle est parsemée de plumes et de duvet.
Tout au long de la montée, nous suivons la progression du groupe d’Yves.
A 12h30, nous en terminons avec beaucoup d’attention, les derniers mètres sont très instables.
Nous nous attendions à la foule du samedi, et non, seulement 4 personnes au sommet. Photo traditionnelle du groupe au sommet (Evelyne, Jean-Bernard, Jean, Valérie) et dégustation des différents mets et liquides transportés.
Le temps s’étire tranquillement, le paysage est vraiment de toute beauté.
Les dormeurs de la cabane d’Alans arrivent au sommet. Ils nous disent ne pas avoir pris exactement notre trace, qu’ils ont contourné les parties « escalade ».
La descente se fait gentiment avec un franc arrêt au tout nouveau refuge des Espuguettes pour une boisson bien fraiche. Nous restons un long instant a examiné les moutons qui sont venus se réfugier sur le glacier du Swan.
Le gardien, d’une patience à toute épreuve, ratisse inlassablement les cailloux devant le refuge.
Il nous faut redescendre pour reprendre la « vie d’en bas » en n’oubliant pas de faire un passage par la grange de Holles, et d’y boire de nouveau une boisson fraiche.
Encore une journée magique en montagne.
 
La figurante de service.






CLUB ALPIN FRANCAIS LOURDES CAUTERETS
1 PLACE DE LA REPUBLIQUE
RESIDENCE LE LAVEDAN
65100  LOURDES
Contactez-nous
Tél. 05 62 42 13 67
Permanences :
mercredi et vendredi 16h00 à 19h00
Agenda